BangBang : bangbangblog.com

Baz'Art Virtuel

«Corps Écrits»: un mot vaut mille images

Julie Ledoux
28 avril 2009

Depuis dimanche dernier, Stéphanie Laurin expose ses oeuvres les plus récentes à la Galerie d’Art Crystal Racine, rue Gilford, à Montréal. Corps Écrits présente une quinzaine d’oeuvres peintes sur panneaux de bois, près d’une dizaine d’oeuvres au laser sur acétates ainsi que plusieurs vidéos conçus par l’artiste au cours des derniers mois. De plus, Stéphanie Laurin accompagne quelques oeuvres de textes poétiques de son cru, en exergue de ses créations.

 

La Passion, autoportrait de Stéphanie Laurin

 

Il n’y a pas que le texte à part de l’oeuvre pour Stéphanie Laurin. Les mots se mêlent constamment à ses peintures et autres créations. Le visuel et l’écrit ne font qu’un, justifient la présence de l’un et de l’autre. Cette symbiose est particulièrement réussie dans les oeuvres peintes sur panneaux de bois, matériau que l’artiste privilégie dans cette exposition. Le grain de même que les lignes du bois permettent à Laurin d’insérer ses mots de façon fluide et permanente dans les portraits et autres personnages fuyants qu’elle crée. En fait, nous pouvons littéralement voir les mots se fondre dans les lignes du bois et amorcer le début d’un personnage. Ces inspirations, d’ailleurs, ont le regard fuyant mais l’émotion du visage demeure révélatrice. Comme l’affirme Laurin, en art, lorsque le personnage nous regarde directement, il nous est impossible d’y échapper et ce regard révèle tout un monde. Il semble que, pour elle, l’humilité et l’introspection soient encore de mise dans ses oeuvres. Tranquillement, les yeux s’ouvrent.

Stéphanie Laurin et ses toiles favorites de l'expo

 

 

L’artiste nous fait grâce de sa présence tout au long de l’exposition puisqu’elle peint, tous les jours, en direct, devant nous, pour nous, avec nous. Elle affirme même qu’elle préfère se trouver sur les lieux de son exposition pour voir les réactions des visiteurs, leur parler, répondre à leurs questions. Contrairement à plusieurs artistes reclus, Laurin aime le contact avec le public et aime récolter les commentaires sur ses oeuvres.

 

Le Fard de Stéphanie Laurin

L’exposition se poursuit jusqu’au 3 mai à la Galerie d’Art Crystal Racine, 1701 rue Gilford, à Montréal. En présence de l’artiste, la galerie est ouverte de 14h à 19h du 26 avril au 3 mai.

Pour plus de renseignements sur l’artiste, consultez le www.stephanielaurin.com

Un commentaire
  • Crystal Racine
    30 avril 2009

    Merci infiniment pour l’article. Vous avez fait le bonheur de l’artiste. Vous êtes les bienvenues à La Galerie Crystal Racine.

    Crystal Racine,
    Directrice artistique et artiste

Baz'Art Virtuel

Julie Ledoux

Pourquoi faire, un slogan? J'vends pas d'chars...

Julie Ledoux