BangBang : bangbangblog.com

Baz'Art Virtuel

Bravofunken : critique disque ET pochette

Julie Ledoux
3 février 2010

Pochette devant ou dessus

Ce soir, je vous fais le plaisir d’un 2 pour 1 gratis. Donc, pas vraiment un 2 pour 1, mais tsé.

Bravofunken lance ce soir làlàencemomentmême à l’Hémisphère Gauche son EP Mille Miroirs. Je n’y suis pas mais j’ai la chance d’avoir ce petit beubé entre les mains et de le photographier dans sa grande simplicité American Apparelienne, sur mon plancher à damiers. Chanceuse comme une meneuse de claques, je vous dis.

Tout d’abord: WOW! Quelle pochette intrigante, mes amis! UNE FLEUR. C’est funky. Comme dans… Bravofunken, mettons. J’aime. Origami pour débutants. Plaisir pour ma petite personne. Le design de cette pochette a un petit quelque chose de vieillot qui me plaît. Pas kitsch. Vieillot, bon. Années 70, si ça sonne plus de cloches pour vous. L’intérieur noir est simple, accrocheur, et présente les membres par leurs prénoms seulement. Les remerciements nous rappellent qu’il faut aimer son prochain, celui «chez qui on a volé du bois au chalet». Bémol: cette pochette n’aurait pas fait long feu dans la discothèque de CISM. J’ai déjà un pétale déchiré.

Côté musical, puisqu’il faut y arriver. Un ingénieux mélange d’instruments et de beats. Chansons qui portent à danser, rythmes plus qu’entraînants et claviers bien présents. Je ne sais que penser des voix: monocordes? Trop présentes? La voix du (des) chanteur(s) conviendrait mieux à un style moins électro, plus folk. Comprenez bien: elle n’est pas désagréable a priori, mais elle ne cadre pas avec la musique mise de l’avant chez Bravofunken. De loin mieux travaillée que les paroles, la partition musicale semble plutôt subir le texte, plaqué sur les notes. Enfin, quatre chansons dont l’éventail musical apparent rend justice à la pochette en fleur. Si vous aimez Polipe, Bravofunken devrait vous plaire, hormis les voix. Le Nintendo rencontre La Guerre des Tuques qui fait un pit stop chez les Yardbirds.

Pochette en fleur

En spectacle CE SOIR à l’Hémisphère Gauche, avec Mathias Mental (que j’aime autant que certaines BangBangeuses aiment Carl-Éric Hudon! Ce n’est pas n’importe quoi…). Dès 21h. Sinon, consultez le bravofunken.com.

Bravofunken_back

Crédit photo : MOI.

4 commentaires
  • André de Sorel
    4 février 2010

    Crédit photo: MOI.

    :-)

  • Isabelle Gagnon
    8 février 2010

    Je trouve que la pochette ressemble à une marguerite pour faire cuire les légumes à la vapeur !
    Pour ton info, ça tient le coup à cism et ça amuse les animatrices et animateurs pendant les chansons !
    L’album le plus l’fun reste celui de The Superfantastics, qui fournissaient des lunettes avec un oeil rouge et un oeil bleu pour regarder les dessins 3D de l’album « Choose your destination » !
    Du plaisir B.R.U.T. En plus, leur musique est bonne.
    http://www.myspace.com/thesuperfantastics

  • Julie Ledoux
    8 février 2010

    Oh! Du 3D! Ça, c’est agréable! Je vais essayer de trouver ce disque-là, merci pour le «cue»!

  • [...] Toujours chez nous, notre rédac’ en chef disait du maxi Mille Miroirs du quintette Bravofunken qu’il s’agissait d’un « ingénieux mélange d’instruments et de beats. Chansons qui portent à danser, rythmes plus qu’entraînants et claviers bien présents. » Depuis, le groupe a lancé un nouveau EP, Cœur  Rubik, paru en 2011, et ne cesse de recueillir les tapes dans le dos. Avec sa pop dansante, mi-funk, mi-électro, le projet a autant été comparé à Polipe que Gwenwed, par le passé, deux groupes fort appréciés de la scène locale et – tiens, tiens – qui ont aussi participé aux Francouvertes. [...]

Baz'Art Virtuel

Julie Ledoux

Pourquoi faire, un slogan? J'vends pas d'chars...

Julie Ledoux