BangBang : bangbangblog.com

Baz'Art Virtuel

La Bouquinerie St-Denis ferme ses portes

Julie Ledoux
22 février 2010

Il y a deux semaines, en voulant acheter un cadeau sous l’impulsion du moment (un recueil de photos de Johnny Rougeau, lutteur oublié), j’ai reçu une droite en pleine figure au 4075, rue Saint-Denis. La bouquinerie (i.e. magasin qui vend des livres usagés), voisine des restos «Apportez votre vin», fermera ses portes d’ici la fin mars (selon toute vraisemblance et les infos des employés).

Bien dommage que cet évènement. Cependant, si vous êtes fana de littérature comme je le suis, et que vous avez quelques dollars à dépenser de façon sexy sans utiliser votre carte de crédit sur un site de porn, c’est l’occasion ou jamais de vous procurer des tonnes de livres inutiles, encombrants, mais Ô combien jouissifs. On vous offre tout à 50% pour l’occasion, sur des prix déjà bien en-deçà de la moyenne.

Pour vous mettre l’eau à la bouche, voici quelques unes de mes trouvailles :

- Trois BD de la collection «Mini-Schtroumpf» (donc, une mini-version des vraies BD) dont La Pluie et le Beau Schtroumpf, un délice. On y apprend qu’il est important de réaliser qu’on ne peut pas tout contrôler dans la vie et certainement pas la température. 50 sous chacun.

- Cinq tomes de la collection de BD «Vivez l’aventure» dont La Tour aux 100 menaces. J’ai déjà hâte de me rendre à la page 44, sans revenir en arrière. 3,50 chacun.

- Décalage de Patrice Desbiens, un poète franco-ontarien qui séduit par ses textes crus et beaucoup trop calqués sur sa réalité. Il a séduit, entre autres, Richard Desjardins sur son album Boom Boom, avec les paroles de « La Caissière Populaire ». Quatre gros dollars pour de l’or en barre.

Plus ou moins jusqu’à la fin du mois de mars ou jusqu’à épuisement des stocks. Prenez le temps de fouiller, ça en vaut la peine.

2 commentaires
  • André Péloquin
    22 février 2010

    Rougeau? Lutteur oublié!? C’est une fawkin’ légende, Ledoux!

  • Julie Ledoux
    22 février 2010

    Je sais bien, mais qui parle encore de Johnny, aujourd’hui? Hein, Péloquin? On s’attarde beaucoup plus à son neveu, il me semble!

Baz'Art Virtuel

Julie Ledoux

Pourquoi faire, un slogan? J'vends pas d'chars...

Julie Ledoux