BangBang : bangbangblog.com

Baz'Art Virtuel

Dylan Mania + Precious Feathers + Pellep Pellep Pellep + Les Contracteurs Généreux (critiques disques)

Julie Ledoux
15 mars 2010

Dylan Mania (+ Bowie Mania)

Voici une belle collection qu’est en train de se monter Béatrice Ardisson. Au départ, j’ai découvert Bowie Mania en 2007, lorsque j’animais à CISM. N’étant pas, mais vraiment pas, une fana de David Bowie, j’hésitais à écouter un album de reprises de ses chansons. Convaincue par mon co-animateur de l’époque, je suis tombée sous le charme des versions de « The Jean Genie » par Paco Volume et « This is not America » interprétée par Eugénie Alquezar et Microsillon.

Les reprises ne sont pas toutes équilibrées et certains groupes se contentent de copier Bowie sans y mettre leur grain de sel. C’est cette approche blasée de la reprise qui fait que je souhaite parfois voir certains groupes jouer dans des karaokés plutôt que sur disque.

Sorti en 2009, Dylan Mania ne rend, quant à lui, pas tout à fait justice à l’auteur-compositeur-interprète, Bob Dylan. Les reprises sont fades et manquent à l’appel du folk engagé de Dylan. Sheraff massacre littéralement « Blowin’ in the wind » et Automatiq nous fait subir une insoutenable « I want you », fade malgré une jolie mélodie électro adaptée. Quelques unes tirent cependant leur épingle du jeu et ce, même si le côté folk en est parfois complètement évacué. En exemple, les reprises de « Mr Tambourine Man » par Kumi Solo, et « Knockin’ on heaven’s door » par Antony & The Johnsons.

Bowie Mania : 4/5

Dylan Mania : 2,8/5


Precious Feathers – Alluvial Fan

Album instrumental cartonné présentant des images d’éléphants et de dessins où le coup de crayon de Simon Redekop est perceptible : simple, joli et efficace. Même maison de disque qu’Octoberman, White Whale Records. Pas de lien sinon la pochette en carton et le style épuré du design. Un EP aux accents mis sur les guitares et la batterie. Rien qui renouvellera la musique, l’indie-rock instrumental, mais un disque efficace qui me suit dans mes travaux universitaires. Influences distinctes de Explosions in the sky. Belles ambiances aériennes sans être éthérées.

3/5

Pellep Pellep Pellep – Juicy party & drinks fruités

Sur son premier album, Pellep (x3) nous entraîne dans sa jeunesse, entre les références  à Beverly Hills 90210 et Watatatow. Malheureusement, Pellep dispose d’une voix agressante et sans rythme. Toujours un temps en retard sur le beat, ses textes superficiels et peu inspirés semblent vouloir faire écho au style d’Omnikrom, sans la réussite d’une juxtaposition parfaite à la musique. Les paroles sont répétitives et vides, en particulier sur la pièce titre de l’album, « Juicy Party, Drinks Fruités ».

« Je voulais être si cool pour les filles » fait très Numéro # et pourrait être intéressante si elle était chantée par ce groupe, justement. Même les beats sont sympathiques mais malheureusement couverts par une voix toujours en retard et criarde. Quelques bonnes idées élaborées, tel que l’intro sur « Viviane sur sa bicyclette » mais un manque flagrant à la voix vient gâcher le tout. Et, il faut se le dire, ce n’est pas siiiii drôle de faire des fautes en chantant (… si j’la croiserais dans la rue… euh, non!). J’aime les artistes qui ne se prennent pas au sérieux, mais l’idiotie doit être exécutée avec un minimum de talent pour survivre.

Cote : pfffffff



Les Contracteurs Généreux – Le sous-marin de l’espace

Hé bien! Quelle ne fût pas ma surprise de me retrouver face à un album… jazz! Je ne m’attendais à rien de tel en voyant cette pochette surréaliste qui laissait présager un groupe pop-rock au nom plus que douteux. Je ne saisis toujours pas le titre de l’album, mais sachant que l’habit ne fait pas le moine, je me dois de reconnaître que l’effort y était. Par contre, l’opus est plutôt ennuyant. Rien de bien révolutionnaire, peu d’âme, peu d’intérêt. Détrompez-vous, je sais apprécier le jazz (aller visiter son père porte fruit). Mais si je n’y connaissais rien, l’écoute du Sous-marin de l’espace ne m’aurait pas convaincue de m’y intéresser. Un bon band jazz d’ambiance, sans plus.

2,2/5

*** Veuillez excuser la piètre qualité de certaines photos (Precious Feathers et Les Contracteurs Généreux). Je les ai prises moi-même et je n’ai pas de talent, contrairement aux créateurs des pochettes. ***

2 commentaires
  • Roger
    16 mars 2010

    C’est le fun, on peut voir tes choix de lecture comme Alexandre Jardin!

  • Julie Ledoux
    16 mars 2010

    Effectivement, on y voit bien Alexandre Jardin, Hervé Guibert et Nicolas Guillén. Je me disais que l’étage des G-K était parfait pour prendre des photos. Je classe mes livres en ordre alphabétique d’auteur, en plus. J’étudie en littérature. Je suis une geek.

Baz'Art Virtuel

Julie Ledoux

Pourquoi faire, un slogan? J'vends pas d'chars...

Julie Ledoux