BangBang : bangbangblog.com

Baz'Art Virtuel

Festival International du Film sur l’Art : avoir le temps

Julie Ledoux
19 mars 2010

Du 18 au 28 mars, le FIFA revient à Montréal pour une 28e édition. Malgré ce que l’on peut croire, il ne s’agit pas d’un festival uniquement réservé aux arts visuels. Tous les arts y sont représentés, de la sculpture au cinéma, en passant par la musique et la peinture. On y fait de belles découvertes, tout comme il est possible de se retrouver en face d’un navet. Voici en bref, quelques représentations qui me titillent et auxquelles (évidemment) je n’aurai pas le temps d’assister.

MUSIQUE. Boris Vian. Écrivain, musicien, pataphysicien, et bien d’autres choses, il sera mis de l’avant dans Boris Vian, la vie jazz (60 min.). On y retrace ses aventures au sein du milieu musical, lui qui côtoyait les Duke Ellington et autres grands de ce monde. Ce film se retrouve en compétition officielle au FIFA. Il reste quelques places pour la séances #95, le 24 mars à 21h. Il sera jumelé à Cool (60 min.) qui s’aventure du côté de la naissance du Cool Jazz des années 40 et 50, avec les Miles Davis, Chet Baker et autres Dave Brubeck.

PEINTURE. Puis, si j’avais le temps, j’irais voir Bull’s eye, un peintre à l’affût (77 min.) qui nous entraîne dans la vie du peintre Marc Séguin, né en 1970 et qui connaît présentement une heure de gloire qui frôle la «journée de gloire», puisque l’intérêt qu’on lui porte est non seulement local mais international. Un monument de l’art contemporain. Les 20 et 27 mars. En compétition officielle et, oh! Que vois-je! Avec une trame sonore de… Karkwa!

MUSIQUE. La musique, avenir du Vénézuela : El Sistema (65 min.). Une école de musique s’efforce depuis 35 ans à sortir les jeunes de la rue, au Vénézuela. Histoire, fonction et effets bienfaiteurs de la pratique et l’écoute de la musique. Les 21 et 24 mars.

PEINTURE et SCULPTURE. Botero – Born in Medellín (90 min.). «Le film s’intéresse particulièrement à la troublante série de toiles que l’artiste concevait en 2006, inspirées des tortures infligées aux prisonniers de la prison d’Abu Ghraib en Irak par les militaires américains, point tournant dans sa carrière.» – FIFA

Les 20 et 27 mars, au Musée des Beaux-Arts.

MUSIQUE. Cayouche, le temps d’une bière (52 min.). On nous promet une promenade sur la Harley-Davidson de l’auteur-compositeur-interprète acadien. Un road trip aux accents country. Aujourd’hui à l’ONF.

CINÉMA. Le cinéma selon Dalí (52 min.). L’esthétique de Dalí, axée sur la transformation, la métamorphose et les illusions d’optique, cadre facilement dans l’objet cinématographique. Présentation d’oeuvres filmées et picturales. Les 21 et 27 mars à la Cinémathèque Québécoise.

ARTS MÉDIATIQUES. Dans cette énorme section, vous trouverez sans doute chaussures à votre pied mais je vous recommande de vous présenter à l’une ou l’autre des cinq parties de Seven intellectuals in a bamboo forest (moyens métrages de longueurs variées). Le titre évoque un ancien mythe chinois datant du IIIe siècle : sept intellectuels se seraient retirés dans la nature pour y élaborer un nouvel idéal social, dans la tradition Taoïste. Actualisé, ce mythe nous permet de rencontrer la Chine moderne au travers du regard de sept intellectuels d’aujourd’hui installés dans différents contextes (nature, ville, ruralité, etc.). Les 21, 22, 23 et 24 mars.

MODE. Enfin, un «séparé à la naissance» (fait avec les moyens du bord) qui vous incitera sans aucun doute à aller voir Je m’appelle Denis Gagnon (48 min.) le 21 ou le 27 mars :

L’idéal, bien sûr, est d’avoir du temps pour se promener d’une salle à l’autre et d’y faire ses propres découvertes. Un jour, peut-être, dans mon cas.

http://www.artfifa.com/

4 commentaires
  • Stéphanie Chicoine
    19 mars 2010

    J’adore la comparaison avec Michael Douglas!

  • André Péloquin
    19 mars 2010

    Ledoux, n’mêle pas Michael « Gordon muthawfawkin’ Gecko » Douglas à Denis Gagnon… tu punis mon enfance quand tu fais ça (j’étais un peu, beaucoup « hooké » à Super Écran alors j’ai vu « Wall Street » pas mal souvent, t’sais).

  • mel
    29 mars 2010

    Marc Séguin n’a pas connu son heure de gloire dans les années 70!Ça doit faire que 15 ans qu’il est siginficativement dans le milieu des arts!

  • Julie Ledoux
    29 mars 2010

    Merci de l’avoir noté Mel!
    Vraiment une erreur de ma part! Je voulais dire qu’il était NÉ en 1970!

Baz'Art Virtuel

Julie Ledoux

Pourquoi faire, un slogan? J'vends pas d'chars...

Julie Ledoux