BangBang : bangbangblog.com

Baz'Art Virtuel

Du pire au meilleur : de Delta Rae à Adad Hannah

Julie Ledoux
6 juin 2010

Des découvertes ou des allers simples pour la poubelle, je partage tout parce que je suis ben open et vraiment en feu cette semaine.

1) Delta Rae : un groupe entendu sur Washington Square Park, à New York, quand j’y suis allée pour le long congé du patriotisme. Ils donnaient leur cd, j’allais pas dire non. Je viens d’ailleurs de retrouver le disque dans ma pile de choses à faire (j’allais dire «à traiter»…). Est-ce que je devais déclarer ça à la douane? Bref, ils sont blonds et presque tous de la même famille, sauf une fille rejet. Ça paraît même sur leurs photos, on dirait. Du folk cute voire country, mais tout ça exécuté de façon un peu banale. Point positif : belles harmonies vocales. Conclusion : c’était meilleur dans le parc.

2) 401 petits et grands chefs-d’oeuvre de la chanson et de la musique québécoises – Richard Baillargeon : Je n’avais pas le goût d’en faire une critique exhaustive. Je suis vraiment déçue. Point (point). Dans une intro vraiment trop familière, Baillargeon justifie tant bien que mal le chiffre «401». Dans la continuité du 400e de Québec qu’il ne voulait pas voir finir, l’auteur a décidé d’en rajouter en nous offrant 401 oeuvres musicales d’ici. Un: le titre est trop long et porte à confusion. Deux: c’est un chef-d’oeuvre ou pas? Assume. Trois: non, ce ne sont pas des chefs-d’oeuvres, ce sont vos chefs-d’oeuvres personnels. Donc peut-on réellement inscrire «Amour blessé» de Rocky Messina aux côtés de «Les gens de mon pays» de Gilles Vigneault et même «Bye Bye mon cowboy» chanté par Mitsou ?!? Y’a quelque chose qui cloche, quelque part. Si la chanson de Mitsou est une bonne pièce pop de son temps, elle ne peut certainement pas entrer dans un panthéon quelconque de chefs-d’oeuvres de la chanson québécoise…

Et est-ce vraiment nécessaire de nous donner ça de façon aussi crue ? Chanson, interprète (ou qui l’a interprété une fois, pis deux pis trois, pis on s’en fout) et brève description. La collection d’impressions que nous livre Baillargeon est loin d’être intéressante. Je suis désolée, je n’arrive pas à lire ce livre sans me rappeler toutes les superbes anthologies de la chanson que j’ai lues au cours des dernières années. Voyez plutôt Le guide de la chanson québécoise de Giroux, Havard et Lapalme, ou encore La chanson québécoise de la Bolduc à aujourd’hui de Chamberland et Gaulin. Je sais bien que Richard Baillargeon est un pro, mais son livre me laisse froide. Trop d’impressions, pas suffisamment d’analyse. Mais bon, pour une énumération de 401 pièces en 155 pages, que peut-on demander de plus? Ce qui avantage de recueil, c’est bien entendu sa proximité dans le temps. Publié en 2009, il offre une perspective plus actuelle que les deux recueils mentionnés précédemment.

3) CISM : Il paraîtrait que… CISM lancerait sa nouvelle compilation qui réunit des performances d’artistes méconnus. Sous le titre «Sessions live à CISM»… C’est une rumeur, je crois.

Ben voyons. Tout le monde le sait que CISM lance une nouvelle compil’. Tu ne le savais pas? Ben cry, moi non plus, jusqu’à avant-hier. Oh, ils ne sont pas vraiment méconnus, les artistes, je niaisais un peu, tsé. Je me trouve funné. Il y a Bernard Adamus (l’illustre inconnu qui a gagné les Francouvertes 2010), les Trois Accords (les illustres inconnus qui remplissent le Métropolis et qui vont jouer au Festival de la Poutine à Drummond’), Lac Estion (les illustres… bon, ok.), et tout plein d’autres qui te feront dresser le poil sur les jambes. Bref, ça se passe au Helm, sur Bernard (à Montréal, encore, je sais…). C’est lundi qui vient, le 7 juin. Je pense que t’es invité. En tout cas, t’as mis «attending», sur Facebook, j’t'ai vu.

4) Adad Hannah : Peinture de Genre comme figure de Still : Gens des Laurentides et autres gens biens, vous avez encore une semaine (jusqu’au 13 juin) pour aller voir l’exposition mentionnée il y a 25 mots. Le Musée d’Art Contemporain des Laurentides vous accueillera à bras ouverts, à Saint-Jérôme. C’est pas si loin, vous êtes capables. Photos et vidéos sont à l’honneur et vous pourrez être épatés devant le travail de Adad Hannah, dont la série des Stills est particulièrement mise en valeur dans cette exposition. Entre immobilité et mouvement, les personnages se meuvent tant dans les vidéos que dans les photographies de l’artiste qui s’est promené de par le monde pour exposer ses photos. L’effort du commissaire Éloi Desjardins de Un Show de Mot’arts est récompensé dans l’imposante exposition consacrée à l’artiste.

@ Adad Hannah

5) La Grande Fresque de Nuit : De retour sur l’Avenue du Mont-Royal dans le cadre de la 15e édition de Nuit Blanche sur Tableau Noir, la Grande Fresque rassemblera quelques 46 peintres et collectifs d’artistes. Elle se tiendra dans la soirée du jeudi 10 juin, de 22h à 2h. S’il pleut autant qu’aujourd’hui, on remet ça au lendemain.

@ Jean-François Leblanc

@ Jean-François Leblanc

Pas encore de commentaire.

Baz'Art Virtuel

Julie Ledoux

Pourquoi faire, un slogan? J'vends pas d'chars...

Julie Ledoux