BangBang : bangbangblog.com

Baz'Art Virtuel

Naomi Shelton and the Gospel Queens : What Have You Done, My Brother ? (critique disque)

Julie Ledoux
25 septembre 2010

Ce matin, je suis dans un mood gospel. Si j’étais baptisée, je serais à deux doigts de me rendre à l’Église. L’automne donne un petit coup de pied au derrière de la foi, remplit les églises, fait tenir par la main les amoureux transis ou par les épaules les bons amis dans l’espoir de se réchauffer. Et vous me voyez venir : la trame sonore de cet automne serait du gospel.

En grandes pompes, voici Naomi Shelton and the Gospel Queens!

Leur premier opus What have you done, my brother ? a porté le groupe américain sur une vague qui les mènera à Pop Montréal dans quelques jours. On y retrouver des influences gospel – évidemment! – mais aussi quelques incursions vers le soul et le funk. Les pièces de ce disque rappellent sans arrêt les débuts de la compagnie Motown et ses groupes aux harmonies vocales impressionnantes.

On écoute ce disque d’abord distraitement, puis on s’attarde aux rythmes : on bouge les pieds, les genoux se fléchissent, les hanches commencent à tanguer. Finalement, les mots frappent par leur simplicité, leurs références constantes à Dieu, aux brothers, à Jésus, etc. Mais nul besoin de croire pour apprécier les voix des Gospel Queens et particulièrement celle de Naomi Shelton, voix virile s’il en est une! Leurs harmonies sont bien orchestrées et justes. Quelques collaboratrices extérieures viennent donner un coup de main (On y retrouve la délicieuse Sharon Jones, signée elle aussi sur l’étiquette Daptone Records) sur quelques chansons dont He Knows My Heart.

On dira ce qu’on voudra, mais l’orgue, c’est vraiment un instrument sympathique. Cliff Driver, dans ce cas-ci, s’attèle à l’orgue et au piano (avec Jimmy Cliff) et dirige d’une main de maître ce groupe de musiciens et de chanteuses  Il ajoute du drame à une introduction (What Is This?), il se fait pesant et marque un rythme constant dans l’accusation ou la révélation, puis il se fait joyeux et fougueux (Trouble In My Way) pour marquer l’espoir. Vraiment, ce disque rend heureux et qu’on aime le gospel ou non, on se prend à chanter les refrains accrocheurs des I Need You To Hold My Hand et des onze autres pièces de l’album.

Le groupe fera son apparition en fin de soirée le 1er octobre à la Sala Rossa, dans le cadre de Pop Montréal.

www.myspace.com/naomisheltonthegospelqueens

Un commentaire
  • Stephanie
    26 septembre 2010

    Surtout que t’habites drette en face d’une église. Hallelujah.

Baz'Art Virtuel

Julie Ledoux

Pourquoi faire, un slogan? J'vends pas d'chars...

Julie Ledoux