BangBang : bangbangblog.com

Baz'Art Virtuel

Philippe B. et ses Variations fantômes : «backstage de ton cœur»

Julie Ledoux
21 avril 2011

Je l’avoue, j’allais attendre encore un peu avant de m’épandre d’amour – en public – pour Philippe B., mais puisque je vais bientôt devoir me battre en duel avec d’autres critiques tout aussi amoureux, je marque mon territoire.

Je le dis d’emblée, Variations fantômes de Philippe B. est sans doute mon premier vrai coup de cœur francophone Québécois de l’année 2011. Les quatorze pièces de l’album sont belles à vous déchirer le cœur et l’âme, rappelant tantôt Montréal, tantôt la fin d’une histoire d’amour. Inspiré des Ravel, Strauss, Schubert et autres grands compositeurs d’un temps passé, Philippe B. joue parfois la carte classique avec un orchestre plus étoffé sur «Hypnagogie», un chœur d’Opéra sur «Petite leçon de ténèbres» ou encore des cordes bien présentes sur «Chanson pathétique». Habilement alternées avec des pièces plus folk ou pop, elles trouvent leur place facilement parmi les Variations fantômes. De pièces guitare-voix, on saute à des piano-voix, puis on revient à l’orchestre, sur un disque qui saura éveiller un mélange de mélancolie et de bonheur même chez le plus rustre des êtres.

Les textes chantés par l’auteur-compositeur-interprète originaire d’Abitibi sont d’une désarmante simplicité intelligente et n’oublient jamais la part de mélodie ou de poésie qui permet de créer des chansons mémorables. On se promène dans les quartiers de Montréal, lieu de la nostalgie et du vide évoqués par Philippe B., résultats de relation(s) échue(s). Cela dit, on ne sombre jamais dans les sentiments larmoyants : tout demeure du côté du clin d’œil («Reprise»), de l’espoir amoureux («Ma photographe») ou encore des souvenirs («California Girl», sur une musique très rythmée).

Enfin, il est tellement agréable de se faire surprendre par un album et c’est ce qui m’est arrivé à l’écoute de Variations fantômes. Et quand, l’écoute terminée, il reste ce sentiment de mélancolie qui donne le goût de s’envoler, malgré tout, on peut se dire que c’est une réussite sur toute la ligne.

****1/2

Variations fantômes

Bonsound Records

Disponible dès le 3 mai, mais vous pouvez télécharger deux pièces sur le site de Philippe B. et je pense bien que vous pouvez déjà en entendre des extraits chez nos amis des radios alternatives de CISM ou CIBL, etc.

Lancement le 5 mai, à la galerie OFF-interarts (5143/45, Saint-Laurent, Montréal), en formule 5@7.

Crédit photo : Anouk Lessard

Un commentaire
  • André Péloquin
    21 avril 2011

    Euh… Julie? Y’a une erreur sur la photo. C’est pas Philippe B, c’est Matt Fuzz qui est sur la photo.

    To do doum tchich!

Baz'Art Virtuel

Julie Ledoux

Pourquoi faire, un slogan? J'vends pas d'chars...

Julie Ledoux