BangBang : bangbangblog.com

Baz'Art Virtuel

La 43e mouture du Festival International de la Chanson de Granby se dévoile

Julie Ledoux
27 juin 2011

C’est qu’il ne se tanne pas, ce festival-concours! Encore une fois, la sélection du FICG nous fait découvrir nombre d’artistes des quatre coins du pays (du Canada, là). Vous pouvez consulter la liste des 24 demi-finalistes plus bas, mais avant, j’avais aussi le goût de présenter quelques artistes à surveiller… du moins, ceux qui rendent leur musique accessible sur la Toile. (Allez, les sélectionnés! Ça vous prend une page web, au moins!)

Ça ne commence officiellement qu’en septembre, mais les artistes sont déjà à l’oeuvre et suivent les ateliers qui leur sont offerts avant leur performance devant public et jury.

Donc, voici une petit liste, en désordre et aussi plutôt incomplète puisque je n’ai pu tous les écouter (page web, MySpace, Bandcamp, vinyl, gogogo, gang) :

Klô Pelgag (Saint-Anne-des-Monts) : originalité est le mot. Drôle, intelligent, bien construit, le style de Klô Pelgag (Chloé Pelgag, son frère Mathieu, et ses amis) oscille entre les genres, mais offre un éventail unique de curiosités. De grand orchestre symphonique, on passe à des pièces axées autour d’un piano, avec cordes arrangées brillamment, mais toujours cet humour déjanté, surprenant. À surveiller puisqu’elle (ils) n’en est pas à son premier concours, loin de là!

Natacha Homerodean (Edmonton, Alberta) : On entend tout son potentiel sur les pièces en écoute sur son MySpace. Guitare acoustique + voix aérienne. Reprises intéressantes. Autant Patrick Watson que Cœur de Pirate. Très articulée, même en français (plus que Cœur de pirate, même).

Cédric Vieno (Robertville, Nouveau-Brunswick) : Textes fouillés, mélancoliques, comme la musique. J’aimerais beaucoup voir comment il réussit à transposer ses chansons sur scène.

Valérie Lahaie (Lacolle) : voix envoûtante, piano maîtrisé. 17 ans et déjà impressionnante. Texte peut-être trop anonymes, mais ça se travaille avec l’expérience.

Félix-Antoine Couturier (Saint-Jean-sur-Richelieu) : Force côté musical. Parfois plus cliché côté textes. Déjà bien parti avec sa collaboration au sein du groupe O Linea, il sera intéressant de découvrir son potentiel d’auteur-compositeur-interprète.

Les Hôtesses d’Hilaire (Moncton, N.-B.) : Entre folk et country, rock prog et blues, les Hôtesses présentent des compositions parfois amères, parfois mélancoliques, qui gagnent à être écoutées. Sans doute seront-elles plus intéressantes «live» que sur MySpace.

Mélanie Boulay (New Richmond) : Le rythme des textes est impressionnant, non par sa vitesse, mais par son désir de suivre la trame musicale avec justesse. Mélanie Boulay joue généralement en duo avec sa sœur, Stéphanie (qui, si je ne m’abuse, a déjà été sélectionnée pour le FICG par le passé), mais son émancipation pourrait aussi porter fruit!

Sébastien Lafleur (Montréal) : On connaît Lafleur pour ses chansons qui refusent les attributs, déjantées, voire disjonctées. Il faudra voir comment il réussira à se tailler une place dans un tel concours. Oui, l’originalité est de mise, mais encore faut-il qu’elle soit accessible.

Fleur de Peau : Folk bien construit et accessible. Les mélodies de Fleur de Peau accrochent l’oreille et les compositions d’Annie-Claude Navert devraient séduire avec leur simplicité désarmante.

Liste complète de la 43e édition :

LOuis (Granby)

Leïla (Sudbury, Ontario)

Mathieu Lippé (Montréal)

Jorge Mateluna (Montréal)

Natacha Homerodean (Edmonton, Alberta)

Joëlle (Chicoutimi)

Malika Tirolien (Montréal)

Massicotte (Salaberry-de-Valleyfield)

Fleur de peau (Drummondville)

Hubert Proulx (Montréal)

Cédric Vieno (Robertville, Nouveau-Brunswick)

Les Hôtesses d’Hilaire (Moncton, N.-B.)

Mélanie Boulay (New Richmond)

Félix-Antoine Couturier (Saint-Jean-sur-Richelieu)

NaYda (Sainte-Thérèse)

Sébastien Lafleur (Montréal)

Valérie Lahaie (Lacolle)

Sapo (Montréal)

Klô Pelgag (Saint-Anne-des-Monts)

Alor (Longueuil)

Marie-Philippe Bergeron (Petit-Rocher, N.-B.)

MAUDE (Québec)

Guy Daniel (Winnipeg, Manitoba)

Un(e) Franco-Ontarien(ne) à confirmer (J’vous gage que c’est lui ou elle qui va gagner…)

À découvrir, du 7 au 10 septembre 2011, à Granby!

www.ficg.qc.ca

Un commentaire
  • [...] pis des kleenex (tout ça c’est faux, je suis désolée). Ah et puis, vous pouvez aller lire ÇA, c’est pas pire pantoute. En tout cas, sûrement mieux que la ménopause. ← [...]

Baz'Art Virtuel

Julie Ledoux

Pourquoi faire, un slogan? J'vends pas d'chars...

Julie Ledoux