BangBang : bangbangblog.com

Baz'Art Virtuel

FMEAT 2011 – Jour 1 : fatigue, plaisirs et bonnes nouvelles!

Julie Ledoux
2 septembre 2011

C’est sous un ciel tout bleu que le gang de la bagnole rouge – pilotée par moi-même – est arrivé en trombe à Rouyn-Noranda, prêt à affronter la masse de festivaliers tout heureux de retrouver la folie du Festival de Musique Émergente annuel.

Pimp mon Agora et mes salles en région

Ce sont deux nouvelles fort plaisantes qui ont ouvert le bal de le 9e édition du FMEAT, alors que la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Christine Saint-Pierre annonçait qu’une subvention de 4 200 000 $ allait être remise à l’Agora des Arts. Et ce n’est pas tout! Grâce à l’initiative de Sandy Boutin du FME, un montant de 200 000$ est aussi accordé à un projet pilote qui aidera certains lieux de diffusion émergents, en région, dans le but d’améliorer leur équipement technique. Une sélection de ces lieux sera faite dans les prochains mois selon des critères de fidélité et de constance dans le milieu musical québécois. À suivre…

Vive Piano Chat!

C’est confirmé : ma découverte du Jour 1 est sans contredit ce petit bonhomme de Piano Chat. En entrant dans une Agora des Arts chaude et suintante (Muse Hill y faisait une performance tout juste avant Piano Chat), on eut l’impression qu’un orchestre nous accueillait, avec tambours et guitares, mais non. Rien de tout cela. Ce n’était qu’un jeune homme maigrichon derrière ses grosses caisses, cymbales et guitares, crachant sa musique orchestrale de gros amplis l’entourant. Le genre de rock d’orchestre qui se transforme en musique «dancefloor» et fait soulever la foule, jusqu’à entourer l’artiste, se refermant graduellement sur lui. Orgasme musical, s’il en est un, la performance de Piano Chat ne laisse personne en plan, s’attaquant autant à nos nerfs qu’elle délie, qu’à nos cage thoracique qu’elle défonce.

Autres bons moments… (et un petit mauvais)

En vrac, plusieurs bons moments ont marqué cette première soirée fort plaisante :

1) Le soleil et la chaleur d’une belle journée de fin d’été, même à Rouyn-Noranda (*On se rappelle qu’il a neigé, l’année dernière, le soir du spectacle de Misteur Valaire…)

2) Les sandwichs au pulled pork des gars de Pas d’cochon dans mon salon.

3) ELEKTRISK GØNNER qui jouait devant un peu plus d’une cinquantaine de personne, dans la grande salle du Petit Théâtre du Vieux Noranda, et qui semblait un peu perdu. Deux chanteurs qui ne chantaient que des loops en dansant, sur les mixs du DJ les accompagnant, c’est un peu triste.

4) Sunny Duval et son équipe qui ne peuvent plus s’arrêter de jouer, au Cabaret de la Dernière Chance.

5) Le Camp Fatima, où je réside, qui allie tranquillité et proximité avec des bands français…

Ce soir, plusieurs excellents spectacles devraient être à l’honneur dont les Philippe B, Betalovers et Grenadine, en formule 5@7. Pour ma part, j’attends avec impatience la performance de Akron/Family et SURTOUT, celle d’Elliott Brood, à l’Agora des Arts, vers minuit. Ohlalala!

4 commentaires
  • Dominick P.
    2 septembre 2011

    Moment marquant cette année: les organisateurs ont fait des pieds et des mains pour installer le festival dans la rue. On se rappelle que les 8 dernières éditions prenaient place sur le lac gelé.

  • Julie Ledoux
    2 septembre 2011

    Sur le lac gelé? Il y avait des événements dans la rue, l’année dernière, pourtant. Et ce n’était pas la première année…

  • Dominick P.
    2 septembre 2011

    Ouais, l’année passée, c’est parce que les systèmes géothermiques souterrain de la fonderie étaient défectueux. C’était pour ça, la neige.

  • La bouche croche
    19 septembre 2011

    [...] Julie Ledoux – BangBang [...]

Baz'Art Virtuel

Julie Ledoux

Pourquoi faire, un slogan? J'vends pas d'chars...

Julie Ledoux