BangBang : bangbangblog.com

Baz'Art Virtuel

Chéri, j’ai fait mon top!

Julie Ledoux
31 décembre 2011

Bon, je l’avais fait pour notre super top 2011 de Bang Bang, il y a deux semaines, mais là, j’ai encore changé des trucs. Voici simplement 15 albums/EP/morceaux qui me sont restés ancrés dans ma p’tite tête, tout au long de l’année. Précisons qu’il s’agit encore d’artistes locaux. On repassera demain pour les étranges, comme dirait mon mononcle. En plus, j’me suis même pas forcée pour être drôle, ni même pour les mettre en positions. Juste de même, en ordre alphabétique. Juste de même parce que j’étais un peu tannée de faire alterner les positions 4, 5 et 6. Unmendné.

Avez-vous le goût que je vous dise moi aussi que je n’aime pas ça, faire des tops, comme ça semble être le cas pour tout le monde (pis tout le monde le fait quand même…)? Finalement, non. M’en vas te le dire drette comme c’est là : c’est vrrrraiment pas la chose la plus compliquée, difficile, fastidieuse, ardue ou désagréable à faire. Non, madame. Non, monsieur. Change des couches, yenque pour voir. Mange ton bol de riz quotidien, dans ta cellule de prison nord-coréenne. Écoute Kampaï et 30 vies. «On verra» bien quelle activité tu préfèreras ensuite.

Voici donc 15 flèches dans mon coeur de mélomane.

Adam & The Amethysts – Flickering Flashlight

J’avoue que cet album n’était même pas dans mon top 10, il y a deux semaines! Mais, à force d’écoutes répétées au cours d’un souper de famille de Noël où j’ai été à nouveau séduite par la poésie musicale indie-folk-pop d’Adam & The Amethysts, j’ai décidé de l’ajouter dans le top du top. À noter les pièces «Prophecy», «The Country», «Tall Tall Building», ainsi que ma préférée (pour le moment), «Primerose & Pinecones». De jolies mélodies tantôt progressives, tantôt funk, tantôt folk. Bon mélange, bonne écoute, bonnes sensations.

Alaclair Ensemble – Musique Bas-Canadienne d’aujourd’hui

C’est une chance que le collectif Bas-Canadien Alaclair Ensemble existe. Enwèye la danse du p’tit poulet, enwèye que je/tu/il saute partout, enwèye que j’m’en vais te dire mon p’tit nom, enwèye que les discours se mélangent bien avec les leçons de français, d’amour et de souvenirs de la génération Watatatow, enwèye Ogden, enwèye KenLo, enwèye Maybe Watson, enwèye Eman, enwèye la gang au complet qui réinvente le hip hop et qui fait du bien à notre âme, el’mince. «Post-rigodon bas-canadien» : Alaclair Ensemble ne pouvait dire mieux.

Alice & The Intellects – Balloon Ride

Une belle pop anglo bien orchestrée. Les compositions d’Ariane Bisson-McLernon viennent chercher un petit côté de moi que j’aime bien. La voix bien calibrée, tantôt pop, tantôt jazz, de la chanteuse s’acclimate aux mélodies gracieuses et enveloppantes. On sort de cette écoute tout léger, avec l’envie irrépressible d’attraper des flocons de neige avec la langue.

Après Ski – B.O.F.

Parce que c’était vraiment un plaisir coupable, cette trame sonore, au début de l’année 2011. Elle m’a fait autant rigoler, lors des dialogues, que danser, alors qu’Illustration mettait du funk dans ma vie!

Buddy McNeil & The Magic Mirrors – Introducing, Once Again…

Le meilleur album pour danser et se remettre dans une belle ambiance rock’n’roll! Bien que le groupe ne réinvente pas le genre, il le manie à merveille, tout en apportant sa touche personnelle, plutôt garage. «Help Me Mama!» parce que j’en veux encore!

Code Pie – Love Meets Rage

Un album surprenant, mais en continuité avec les albums précédents du groupe. Des pièces en progression, mélangeant cuivres et claviers, cordes et paroles d’une simplicité désarmante, mais aussi charmantes que les pièces elles-mêmes.

FOXTROTT - «Colors» + «Shaking Hands»

Les deux premières pièces mises en ligne par FOXTROTT, le nouveau projet solo de Marie-Hélène Delorme – aussi connue sous le pseudo MHMHMH –, sont vibrantes, graves et planantes, rythmées et houleuses. J’attends son premier EP – prévu pour janvier – avec impatience, histoire de faire vibrer mes entrailles un peu plus…

Gabriella Hook – Crystal Spring District

Elle a la fougue et l’énergie nécessaires pour manier l’accordéon et le piano avec brio. Cette voix si puissante et modulée donne envie de crier avec elle sur «Factory» ou s’emporter dans sa mélancolie sur ««Miles». Son LP à venir sera sans aucun doute une bombe!

Kandle - Kandle

Kandle a surpris un peu tout le monde au début de l’automne avec ce EP de six pièces – dont une reprise de «Playing With Fire» qui trouverait aisément sa place sur la trame sonore d’un film de Wes Anderson. Kandle Osborne, Vancouvéroise d’origine devenue Montréalaise, charme par sa voix à la Beth Gibbons non chevrotante et son talent de guitariste indie rock.

Karim Ouellet – Plume

Cet album impressionne par sa maturité. On y retrouve les influences pop, électro, hip hop et reggae de Ouellet, tout en découvrant un côté très orchestré, avec des sonorités très riches et touffues. L’univers hip hop dans lequel gravite Ouellet est aussi parfois présent par la diction et le débit, tandis que le reggae cogne à la porte par ses rythmes saccadés et réguliers. Le mélange est équilibré entre les styles parfois éloignés. Les mélodies se fredonnent doucement, certaines paroles se scandent avec bonheur et on garde en tête cet univers parfois très chaud, voir langoureux.

Little Scream – The Golden Record

Si Little Scream n’est pas issue d’une autre planète, elle s’en forge une bien à elle avec The Golden Record : un peu aérien dans la voix, définitivement collectif dans les arrangements, mais malgré tout, résolument intimiste. Enfin, tous ces arrangements, coups de main et coups de partitions d’amis et collègues (dont Richard Reed Parry, Becky Foon, Sarah Neufeld, entre autres) ont permis de forger un album où le folk flirte avec l’expérimental psychédélique et même l’Americana.

Philippe B. – Variations fantômes

Les quatorze pièces de l’album sont belles à vous déchirer le cœur et l’âme, rappelant tantôt Montréal, tantôt la fin d’une histoire d’amour. De pièces guitare-voix, on saute à des piano-voix, puis on revient à l’orchestre, sur un disque qui saura éveiller un mélange de mélancolie et de bonheur même chez le plus rustre des êtres. Les textes chantés par l’auteur-compositeur-interprète originaire d’Abitibi sont d’une désarmante simplicité intelligente et n’oublient jamais la part de mélodie ou de poésie qui permet de créer des chansons mémorables.

Ponctuation – Lèche-vitrine + EP

Ponctuation, c’est ma révélation rock garage franco de l’année! Un duo qui joue des pièces aussi puissantes et qui donnent le goût de sauter partout? C’est en plein ce que Maxime et Guillaume font avec brio. Et quand ça parle de licorne, et bien, c’est encore mieux!

Simon Kingsbury – Simon Kingsbury

Impossible de n’écouter qu’une seule pièce! C’est un folk noir, très introspectif, une poésie naturelle et fort entrainante. On en redemande. Thématiques amoureuses, mais aussi parfois intemporelles ou impersonnelles. Extrêmement bien ficelées, ses chansons sont aussi agréables à écouter qu’à fredonner, et à entendre en spectacle. Ça coule de source, on a l’impression d’être dans la même «gang» que Simon Kingsbury, de comprendre où il veut en venir, de s’insérer dans ses créations.

Timber Timbre – Creep On Creepin’ On

Un album qui hante et qui fait ramper, avec des voix graves, envoûtantes et cérébrales. Une musique sombre et langoureuse. Une plaie à vif et son baume, pour l’âme.

*****

En regardant ça, je me rends compte que ce fût une année où la musique folk a pris une grande place, dans mes préférences. 2012 s’annonce cependant plutôt rock’n'roll (quelle année ne l’est pas, finalement). «On verra». En attendant, bonne-année-grand-nez-pareillement-grandes-dents-pis-toute-la-patente-à-gosse.

Pas encore de commentaire.

Baz'Art Virtuel

Julie Ledoux

Pourquoi faire, un slogan? J'vends pas d'chars...

Julie Ledoux