BangBang : bangbangblog.com

Baz'Art Virtuel

FML 2012: pourquoi pas?

Julie Ledoux
16 février 2012

Oui oui, le Festival Montréal en Lumière se retrouve avec l’acronyme FML. C’est pas de ma faute, mais ça me fait rire. Bref, voici mon plan (jour par jour… sur trois jours seulement), mes choix (3), mes suggestions (3+1), moi-moi-moi, pour cette nouvelle édition de Montréal en Lumière! La semaine prochaine : votre guide pour survivre à la Nuit Blanche (Ha! Ben non, même pas vrai, je vais encore faire des suggestions, sans vous recommander d’amener une tuque.)

Jeudi 16 février

Caligula (Remix) @ Gésù : du 15 au 17. Il vous reste donc ce soir et demain, si vous vous déniaisez un ti-peu. Une mise en scène et adaptation de Marc Beaupré, d’un texte d’Albert Camus. Compte-rendu critique à venir, demain matin (Montréal m’attend). Avec Emmanuel Schwartz et David Giguère, entre autres.

Vendredi 17 février

Philippe B et le Quatuor Molinari @ Conservatoire : Une soirée qui promet car il sera possible d’entendre les fabuleuses chansons de Variations Fantômes, jouées par leur auteur, mais aussi par un quatuor à cordes qui saura sans aucun doute mettre en valeur ces petits bijoux. Les deux représentations sont déjà complètes, mais espérons que ce spectacle se reproduise. Enfin, je m’imagine que ce sera une bonne soirée! Compte-rendu, ce samedi matin.

Samedi 18 février

Theophilus London et FOXTROTT @ Club Soda : J’ai même pas le goût d’essayer de vous convaincre que ça va être malade, ce show-là. Musicalement, en tout cas, oui. Côté interprétation, j’ai hâte de découvrir ces deux bozos-là, chacun dans leur style, sur la scène du Club Soda.

Mention spéciale (parce que je n’ai pas pu y aller la semaine passée et ne pourrai m’y rendre dans la semaine à venir)

Invention du chauffage central en Nouvelle-France @ Espace Libre : jusqu’au 8 mars. Le NTE en remet une couche encore cette année avec cette nouvelle création d’Alexis Martin et Daniel Brière. 1ère partie d’une trilogie appelée L’histoire révélée du Canada français: 1608-1998, l’ Invention du chauffage central en Nouvelle-France propose de nous faire découvrir l’histoire d’ici par le rapport des êtres humains à l’hiver. Avec humour, bien sûr, mais aussi avec un enthousiasme débordant, la NTE remettra l’histoire à l’ordre du jour : «Le thème du froid comme métaphore de la vie humaine, le froid comme mort cellulaire, désertion des sentiments, abandon mais aussi comme expression de pureté, d’hygiène.» Avec Émilie Bibeau, Benoît Drouin-Germain, Luc Guérin, Pierre-Antoine Lasnier, Alexis Martin, Carl Poliquin, Danielle Proulx, Marie-Ève Trudel. À 20h, sauf ce soir, à 19h, suivi d’une discussion.

///

Plusieurs autres collaborateurs de Bang Bang se joindront à moi pour couvrir de nombreux spectacles, cette année. Surveillez les blogues de Toma, Étienne, David et peut-être même la mystérieuse Zia!

La semaine prochaine, vous aurez droit à mon plan pour la Nuit Blanche. Non mais, je vous gâte, n’est-ce pas, mes trois lecteurs d’amour?

www.montrealenlumiere.com

Crédit photo Invention du chauffage central en Nouvelle-France:  Michel Ostazweski

2 commentaires
  • André Péloquin
    16 février 2012

    Faudrait revoir le nom de l’événement. Premier réflexE: Fuck My Life 2012!? Kossé ça!?

  • Julie Ledoux
    17 février 2012

    Exactement. Un peu drôle, quand même.

Baz'Art Virtuel

Julie Ledoux

Pourquoi faire, un slogan? J'vends pas d'chars...

Julie Ledoux