BangBang : bangbangblog.com

Baz'Art Virtuel

Francouvertes 2013 – Préliminaires #6 : Babylones, Maude et Ludo Pin

Julie Ledoux
26 mars 2013

La sixième et avant-dernière soirée des préliminaires des Francouvertes se déroulait hier soir, au Lion d’Or, et ce sont les formations Babylones, Maude et Ludo Pin qui sont montées sur scène, tentant de séduire public et jury, aux sons de leurs pièces respectivement indie rock, folk rock et électro-folk.

Babylones

Bien que la formation rock montréalaise n’ait pas atteint l’une des neuf positions du palmarès, la foule était au rendez-vous pour découvrir le son que devait proposer les trois quarts de feu-Erewhon. Le quatuor nous proposait quelques pièces intéressantes et accrocheuses, mais assez loin de ce à quoi on pouvait s’attendre, en furetant sur leurs diverses pages musicales. Quelques textes simplistes, voire pauvres – donnant même parfois l’impression d’avoir été composés à partir de one-liner anglophones -, n’ont su s’arrimer aux musiques qu’on sentait plus développées. À noter que les partitions jouées au piano étaient les plus intrigantes, mais quasi inaudibles et fortement masquées, malheureusement. L’ajout d’une choriste à la bande permettrait sans doute d’amplifier la portée des refrains et masquer certains défauts vocaux, en plus de pallier à la multidisciplinarité forcée du pauvre pianiste – Benoît Parent – qui semblait en avoir plein les bras – on comprend alors le port de la camisole. Cela dit, Babylones possède des fondations solides et des musiciens aguerris qui ne demandent qu’à être exploités à leur plein potentiel.

Maude

À part des pages Bandcamp et Facebook pas faciles à trouver – le référencement web, c’est important… -, Maude c’est surtout une jeune auteure-compositrice-interprète qui a suscité l’attention l’automne dernier, avec un premier EP homonyme en poche. Sur scène, malgré un apport franchement réussi de musiciens talentueux (Navet Confit, entre autres), Maude s’efface. Le ton est monotone, voire monocorde, bien que les thématiques abordées soient chargées d’émotions fortes. Si Maude rappelle parfois Susanna Hoffs (The Bangles) sur scène, il faudra qu’elle prenne un peu d’assurance pour parvenir à se distinguer parmi la horde de chanteuses à textes qui s’amènent à l’avant-scène, depuis quelques années. Si les thèmes abordés sont parfois vagues et les pièces interchangeables, l’aide d’un ou une auteur(e)-compositeur(trice) aiderait sans doute la demoiselle à prendre sa place. Mentionnons que la finale, sur Le Météore, a fait ressortir ce qu’on pourrait attendre de Maude, à l’avenir : une tangente un peu plus rock, où sa personnalité et son talent de musicienne sont utilisés à leur plein potentiel.

Ludo Pin

Ludo Pin a conclu la sixième soirée des préliminaires avec une pop électro, alliant chanson française et rythmes travaillés – avec un brin de disto -, autant aux claviers qu’à la guitare, avec une touche de Navet Confit qu’on reconnaissait bien, lui qui a réalisé le premier album de Ludo Pin, Paris-Montréal (dispo depuis le 19 mars). Chez Ludo Pin, on reconnaît ce que pouvait nous offrir un Mathieu Boogaerts, il y a quelques années. C’est ludique (Ludo, ludique, oui), c’est sympa, c’est accrocheur. Par contre, sur scène, le tout manquait un peu cohésion. Problèmes techniques? Possible, mais on ne peut tout blâmer sur ça. Un peu plus de concentration au chant serait à recommander pour les demi-finales, ainsi qu’une meilleure maîtrise de tous les arrangements qui faisaient tout deux défaut, lundi soir. Cela dit, la suite aux demi-finales sera à surveiller – puisque Ludo Pin s’est classé 3e, après la 6e soirées, et s’est assuré ainsi une place à la ronde suivante.

Palmarès après six soirées de préliminaires et une septième à venir :

1: Les Hay Babies
2: Marcie
3: Ludo Pin
4: Olivier Bélisle
5: Dead Obies
6: Lazy Lovers
7: Félix Lafrance
8: KPLR
9: MAUDE

Lundi prochain, 1er avril, le Lion d’Or et les Francouvertes accueillent Propofol, LeGlobe et Les Rétrorockets, pour une dernière soirée de préliminaires qui nous permettra aussi de connaître les neuf demi-finalistes de la 17e édition.

www.francouvertes.com

Pas encore de commentaire.

Baz'Art Virtuel

Julie Ledoux

Pourquoi faire, un slogan? J'vends pas d'chars...

Julie Ledoux